1900
1200
1300
1400
1500
1600
1700
1800
1900
2000
1910
1920
1930
1940
1950
1960
1970
1980
1990


1900
Les boites aux lettres de la maison Thiery sont remplacées par les "Mougeottes" en fonte.
Un essai de distributeur automatique de timbres-poste est réalisé à l'Hôtel des Postes de la rue du Louvre.
Création d'un syndicat national des sous-agents commissionnés des P&T de France et des Colonies.
Les facteurs nommés à Paris débutent comme "rouleurs", et passent successivement facteurs-leveurs de boîtes, facteurs payeurs de mandats, facteurs d'imprimés et facteurs manipulateurs, facteurs distributeurs de lettres (arrêté ministériel du 3 octobre 1900).
La franchise postale est accordée pour 2 lettres simples par mois aux sous-officiers et soldats en activité de service dans l'armée de terre et l'armée coloniale, et aux officiers-mariniers, marins et assimilés en activité de service dans l'armée de mer. (Loi du 29 décembre 1900).

1902
Georges Trouillot et Alexandre Bérard succèdent le 7 juin 1902, à Millerand et Mougeot.
Création d'un orphelinat des Postes, des Télégraphes et des Téléphones.

1903
Le graveur Oscar Roty voit sa semeuse paraître sur tous les timbres de France.
Une circulaire du 1er avril 1903 pose les règles pour l'extension de l'utilisation de l'automobile par le service postal .
Le capitaine Ferrié utilise la Tour Eiffel comme antenne pour son premier essai de radiodiffusion.

1905                                                       
Le 24 janvier, nomination d'un nouveau ministre avec Fernand Dubief, mais Georges Trouillot revient en fonction dès le 12 novembre.
Entre-temps Alexandre Bérard est resté en fonction comme sous-secrétaire d'Etat, en charge des P&T.
Nombreuses créations d'asso-ciations catégorielles du personnel des P&T.
Création des recettes auxiliaires à gérance gratuite par arrêté du 17 janvier 1905. Les gérants ne perçoivent aucune rétribution, mais bénéficient d'une remise sur la vente des timbres-poste.
Une loi du 22 avril 1905 modifie les rétributions accordées aux navires marchands pour le transport de la correspondance.
Des expériences de radiodiffusion sont effectuées entre Meudon et la Tour Eiffel.

1906                                                       
L'Administration des Postes et des Télégraphes est rattachée au ministère des Travaux Publics.
Le ministère est confié le 14 mars à Louis Barthou. Julien Simyan ne prendra ses fonctions de sous-secrétaire d'Etat que le 25 octobre 1906.
Grève des facteurs suivie de 380 révocations et ... de réintégrations.
Un arrêté du 21 septembre 1906 prévoit la création de chiffres-taxe spéciaux pour le service des recouvrements des effets de commerce. Celle-ci ne sera effective qu'en 1908.

1907                                                       
Création de la Tutélaire des sous-agents et ouvriers commissionnés des P&T.

1908                                                       
Un incendie dévaste l'hôtel central des téléphones de Paris-Gutenberg.
Dans le Loiret, la remise des sacs de dépêches aux bureaux distributeurs est assurée par un véhicule automobile.
Installation de nouvelles boîtes aux lettres sur colonnette en acier conçues par l'architecte Maurice Vincent.

1909                                                       
Nouvelle grève postale déclenchée à l'origine par le personnel du Central téléphonique de Paris, avec à la clé la révocation de 805 personnes.
200 voitures automobiles assurent les liaisons entre les bureaux de Paris.
Alexandre Millerand revient aux affaires, en reprenant le Ministère le 24 juillet 1909. Le poste de sous-secrétaire d'Etat est supprimé.
A partir du 1er août 1909, le service des correspondances pneumatiques par facteurs-cyclistes sera étendu à six localités de la banlieue de Paris : Saint-Ouen, Vanves, Issy, Ivry, Suresnes et Puteaux.

1910                                                       
Une enquête sur le mouvement des correspondances est effectuée dans tous les bureaux de poste. Elle a pour but de déterminer les courants de trafic liés à la vie économique de chaque région, afin de déterminer les améliorations nécessaires au service.
Le 14 août une vignette semi-officielle est émise à l'occasion du meeting d'aviation de Nantes.
Marseille s'équipe d'un réseau de service pneumatique. Les entiers pneumatiques utilisés représentent le plan de la ville de Marseille.
Louis Puech est chargé le 3 novembre 1910 du ministère des Travaux publics et des P&T.

1911                                                       
Charles Dumont succède à Louis Puech le 2 mars 1911, et s'adjoint Charles Chaumet.
Un nouveau ministre, Victor Augagneur est nommé le 27 juin 1911 alors que le Charles Chaumet reste en fonction comme sous-secrétaire d'Etat.
Un décret en date du 25 novembre 1911 admet la correspondance relatives aux retraites ouvrières et paysannes à circuler par la poste à tarif réduit qui est inférieur à 5 centimes à celui des lettres.
Lors des adjudications du service du transport du courrier par des entreprises, il est demandé aux directeurs départementaux de donner la préférence aux entrepreneurs effectuant leurs tournées par automobile.
Védrines inaugure le transport des journaux par avion entre Paris et Deauville le 12 août 1911.

1912                                                       
Au 1er janvier, suppression du timbre BM (boite mobile) appliqué sur les correspondances extraites des boites mobiles et sacoches-boites des courriers d'entreprise; suppression des empreintes des timbres OL et OR apposées sur les correspondances recueillies à la main par les facteurs locaux et ruraux en cours de tournée; et suppression des empreintes de lettres-timbres sur les corres-pondances déposées dans les boites rurales. (Circulaire du 7 décembre 1911).
La valse des ministres continue avec l'arrivée le 14 janvier 1912 de Jean Dupuy à la tête des Travaux publics et des P&T.
Le lieutenant Nicaud effectue le premier transport de courrier officiel par aéroplane entre Nancy et Lunéville, le 31 juillet 1912, après un vol de 17 minutes pour une distance de 27 km.

1913                                                       
Retour des P&T dans le ministère du Commerce et de l'Industrie avec Alfred Massé comme ministre.
Le lieutenant Emmanuel Ronin, pilotant un Morane-Saulnier, s'envole le 15 octobre 1913 de Villacoublay pour Pauillac. Il emporte du courrier à destination de l'Amérique du Sud : les sacs de dépêches sont déposés sur un paquebot. Ce vol, officialisé par la présence du Ministre avant l'embarquement et par l'utilisation de la première griffe "poste aérienne", ouvre l'histoire de la poste aérienne en France.
Installation du premier central automatique téléphonique à Nice.
Louis Jean Malvy assure entre le 9 décembre 1913 et le 17 mars 1914 la direction du ministère.

1914                                                       
Successivement, Raoul Peret le 17 mars, Marc Reville le 9 juin, puis Gaston Thomson le 13 juin 1914, vont devenir ministres du Commerce, de l'Industrie et des P&T.
L'arrivée des allemands interrompt le service postal à Valenciennes, et la Chambre de Commerce organise un transport de remplacement avec émission d'une vignette dite de "guerre".
Création de sections militaires postales composées d'agent des postes.
Les femmes peuvent accéder à leur tour aux emplois de facteurs.
Le bureau de Neuilly-sur-Seine est relié au réseau pneumatique de Paris. Cette extension sera et demeurera la seule ligne pneumatique extra-muros.
Première surcharge de + 5c. sur le timbre de 10 centimes d'usage courant au profit de la Croix-Rouge, autorisée par décret du 8 août 1914.
Sur proposition de l'Inspecteur général Marty, création de 154 secteurs postaux militaires en remplacement des anciens bureaux payeurs (décret du 11 décembre 1914, mis en application le 15 décembre 1914).

1915                                                       
Fondation du Foyer d'Arcueil- Cachan, oeuvre de protection des orphelins de guerre du personnel des PTT.
Le 29 octobre 1915, Etienne Clementel est chargé du ministère, auquel on adjoindra l'agriculture du 12 décembre 1916 au 20 mars 1917.

1916                                                       
Le 4 juillet 1916, il est décidé la création d'un service d'étude et de recherches techniques (SERT).
Mise en place d'un Comité technique des P&T le 2 septembre 1916.
Louis Pasquet est nommé Secrétaire général des Postes le 5 septembre 1916.

1917                                                       
Changement de tarif général des correspondances le 1er janvier 1917 loi du 30 décembre 1916).
Une nouvelle réforme donne une nouvelle impulsion aux organismes postaux régionaux.
Les transports maritimes et la marine marchande sont regroupés avec le ministère du Commerce, de l'Industrie et les P&T, le 16 novembre 1917.

1918                                                       
Le Sénat adopte le projet de création de chèques postaux déjà voté par la Chambre. Six bureaux sont ouverts à Paris, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Marseille et Nantes. Au cours de l'année, plus de 9.000 comptes seront ouverts. Cette nouvelle mission a pour but de lutter contre l'accroissement de la circulation monétaire.
Par un arrêté du 10 septembre 1918, et une circulaire du 1er mars 1919, il est décidé un nouveau type d'établissement dénommé agence postale, laquelle se distingue de la recette auxiliaire du fait qu'elle effectue la distribution du courrier et des chargements.
Ouverture, en août 1918, d'une première ligne postale régulière qui relie Paris à Saint-Nazaire par Le Mans. Utilisation de la première étiquette "Par Avion".
Pierre-Georges Latécoère effectue, le 25 décembre, le premier vol Toulouse-Barcelonne, lequel préfigure la liaison France-Maroc-Sénégal-Amérique du Sud.

1919                                                       
Ouverture de la liaison aérienne France-Maroc par la Compagnie de Navigation Aérienne.
Inauguration le 24 mars 1919 d'une liaison postale mixte avion-chemin de fer entre Paris et Nice, par Avignon.
Retour de l'Alsace-Lorraine dans le service postal français.
Une loi du 12 août 1919 autorise l'Administration des Postes à percevoir des surtaxes postales.
Les facteurs parisiens sont désormais transportés dans leurs quartiers de distribution dans des autobus de la Cie des transports publics.
Louis Dubois devient ministre le 27 novembre 1919, avec Louis Marcel Deschamps comme sous-secrétaire d'Etat aux P&T.

1920                                                       
Yves Le Trocquer est nommé au Ministère des Travaux Publics et des P&T le 20 janvier 1920.
Loi du 29 mars 1920 modifiant l'ensemble des tarifs postaux, avec mise en application le 1er avril 1920.
La Compagnie Franco-Roumaine de Navigation Aérienne exploite la ligne Paris-Strasbourg-Prague-Vienne-Bucarest.
Initialement gratuit, le service de la poste restante nécessite depuis le 1er mai 1920, le paiement d'une surtaxe fixe par objet (loi du 29 mars 1920). Un abonnement annuel est également possible.
Reprise du service des exprès le 1er décembre 1920.

1921                                                       
Le 17 janvier 1921, Paul Laffont remplace L. Deschamps comme sous secrétaire d'Etat chargé des Postes, Télégraphes et Téléphones.
Acquisition des premières machines rotatives Chambon pour l'impression des timbres-poste.

1922                                                       
Inauguration officielle de la radiodiffusion le 6 février 1922 à la Tour Eiffel.
Le timbrage des enveloppes, cartes-lettres, cartes postales et bandes, effectué pour le compte de particuliers est de nouveau autorisé par décret du 13 février 1922.
La compagnie française de radiophonie obtient à titre d'essai, en juin 1922, l'autorisation de procéder à des émissions de radiodiffusion au moyen d'un poste émetteur établi d'abord à Levallois, puis à Clichy.
Modifications du tarif des cartes postales le 14 juillet 1922.

1923                                                       
Des Agences Postales Navales sont instituées par un arrêté du 18 avril 1923. Ces agences postales sont embarquées à bord des navires de guerre de la marine nationale.
Par une loi du 30 juin 1923, mise en place d'un Conseil supérieur des Postes et Télégraphes composé de 28 membres.
L'Administration des Postes et Télégraphes n'est pas dotée de la personnalité morale et ne bénéficie d'aucune autonomie financière. Compte tenu de la spécificité de certaines de ses activités, de caractère industriel et commercial, une loi du 30 juin 1923 lui reconnaît l'existence d'un budget annexe. L'administration des postes sera désormais dotée d'une véritable comptabilité industrielle permettant une vue claire et complète du monopole.
Décret du 24 novembre 1923 qui étend aux émissions radio électriques, le monopole en matière de transmission. Dans les faits le secteur privé continue à étendre ses actions de radiodiffusion.

1924                                                       
Début du service de transmission électrique de documents dans Paris.
Il s'agit de télégrammes autographiques (Bélinogramme) permettant aux destinataires de recevoir la reproduction fidèle du document original.
Nouveau tarif général le 25 mars 1924 (loi du 22 mars 1924).
Louis Loucheur assume entre le 29 mars et le 8 juin la responsabilité du Ministère du Commerce, de l'Industrie et des P&T.
A partir du 24 mai, mise en service des premières machines à affranchir inventées par l'ingénieur Tiranty, et dont l'agence Havas était le concessionnaire.
Pierre-Antoine Flandin reste ministre pendant 5 jours seulement, et laisse sa place à Eugène Raynaldy le 14 juin 1924, lequel sera assisté de Pierre Robert comme sous-secrétaire d'Etat.
En juin 1924, scission de la Trésorerie et de la Poste aux Armées.

1925                                                       
Charles Chaumet, qui avait déjà été sous-secrétaire d'Etat des P&T avant la première guerre mondiale, devient ministre le 17 avril 1925.
Nouvelle modification générale des tarifs postaux le 16 juillet 1925 (loi du 13 juillet 1925).
Une loi du 17 juillet 1925 donne officiellement l'appellation Postes, Télégraphes et Téléphones.
Ernest Deletête est nommé Secrétaire général des PTT le 31 juillet 1925.
Grâce aux perfectionnements de la lampe électronique permettant l'installation de "relais", les PTT mettent en exploitation le premier câble souterrain à grandes distances entre Paris et Strasbourg.
Daniel Vincent est ministre du Commerce, de l'Industrie et des PTT le 29 octobre 1925.

1926                                                       
Création d'une poste automobile rurale (P.A.R) chargée de desservir les communes isolées. Les premières voitures sont mises en service le 1er février 1927 en Corrèze, dans le Jura et dans le Lot.
Tarif général mis en application le 1er mai 1926 (loi du 29 avril 1926), lequel sera modifié le 9 août 1926 (loi du 3 août 1926).
La situation économique amène l'administration à envisager la suppression des directions départementales, mais celles-ci devront être rétablies en 1929 en raison des importantes difficultés d'organisation.
Nouvelle rotation à la tête du ministère avec Fernand Chapsal le 23 juin, Louis Loucheur le 19 juillet, et Maurice Bokanowski le 23 juillet.

1927                                                       
Après les lignes Latécoère, et la Compagnie générale des d'entreprises aéronautiques, naissance de la Compagnie générale de l'Aéropostale, financée par le groupe Bouilloux-Lafont.
Admission des pneumatiques à l'acheminement par voie aérienne sur les lignes françaises intérieures, à partir du 15 mai 1927.
La France participe du 1er au 10 septembre 1927 à La Haye à la première convention internationale de la poste aérienne.

1928                                                       
Introduction des premières machines électro-comptables au Comptes Chèques Postaux.
Le 8 août 1928, le paquebot Ile de France quitte Le Havre pour New-York ayant à son bord un avion qui, lancé par catapulte, devait prendre son envol à l'approche des côtes américaines afin de faire gagner au moins 24 heures sur la durée d'acheminement du courrier.
Le Ministre Maurice Bokanowski trouve la mort dans un accident d'avion le 2 septembre 1928. Il est fait appel à Henry Chéron pour lui succéder le 14 septembre. Mais ce dernier est nommé ministre des finances le 11 novembre, et c'est à finalement à Georges Bonnefous que revient le ministère. Germain-Martin devient sous-secrétaire d'Etat des PTT le 13 novembre 1928.
Face aux ravages de la tuberculose parmi le personnel des PTT, un Conseil supérieur d'hygiène et d'épidémiologie est institué le 11 octobre 1928.

1929                                                       
La loi du 29 juin décide du rétablissement des directions départementales.
Le premier vrai ministère des Postes, Télégraphes et Téléphones à part entière est constitué le 3 novembre 1929 avec à sa tête l'ancien sous-secrétaire d'Etat, Germain-Martin.

1930                                                       
Julien Durand est ministre pour une semaine, entre le 21 février et le 1er mars 1930. André Mallarmé le remplace du 2 mars au 12 décembre 1930, date à laquelle Georges Bonnet rentre à son tour en possession du ministère.
Changement de tarif le 21 avril 1930 (loi du 17 avril 1930).
Guillaumet s'écrase avec son avion dans la Cordillère des Andes le 13 juin 1930. Le courrier récupéré porte simplement la mention "Retard dû au service".
Mermoz traverse l'Atlantique Sud sur un avion Latécoère 28 les 9-10 mai 1930. Il s'agit de la première traversée postale de l'Atlantique par un hydravion de l'Aéropostale "Le Comte de Vaulx".
Organisation de la première exposition internationale de Poste aérienne avec émission d'un timbre-poste le 6 novembre 1930 à Marseille.

1931                                                       
Georges Guernier est ministre des PTT le 27 janvier 1931.
L'acquisition de 3 presses rotatives "Chambon" permet d'assurer la fabrication des figurines nécessaires au service des assurances sociales.
Création du service social des PTT.
Liquidation judiciaire de la Compagnie Aéropostale de Bouilloux-Lafont.

1932                                                       
Louis Rollin, déjà ministre du Commerce et de l'Industrie se voit confier en plus les PTT le 20 février 1932.
Henri Queuille, personnalité politique qui fera une longue carrière politique dans de très nombreux ministères, est chargé de celui des PTT du 3 juin au 17 décembre 1932.

1933                                                       
Laurent-Eynac, ancien ministre de l'Air, prend en charge les PTT du 18 décembre 1932 au 25 octobre 1933.
Création d'un bureau centralisateur unique à Paris pour les correspondances-avion. Le bureau de Paris RP Avion est installé rue du Louvre le 1er février 1933.
Le poids maximum d'un objet de correspondance au tarif lettre est porté à 2 kilogrammes, à compter du 31 mai 1933.
Convention de fusion, le 1er juin 1933, entre les différentes compagnies de navigation aériennes et rattachement de l'Aéropostale. La nouvelle société prend le nom d'Air France.
Création d'un nouveau service des lettres-télégrammes ELT le 16 septembre 1933.
Jean Mistler devient ministre des PTT du 26 octobre 1933 au 29 janvier 1934.
Organisation du réseau d'Etat de la Radiodiffusion, et Création de l'orchestre national des PTT.

1934                                                       
Paul Bernier, spécialiste des problèmes aéronautiques, se voit confier pour une semaine le ministère des PTT entre le 30 janvier et le 8 février 1934. André Mallarmé retrouve du 9 février au 8 novembre 1934, un portefeuille qu'il avait obtenu quelques années auparavant.

1935                                                       
Georges Mandel, de son vrai nom Louis Rothschild, accède au Gouvernement comme ministre des PTT du 8 novembre 1934 au 24 janvier 1936.
Création de la Compagnie aérienne Air Bleu. Le 1er avril 1935, elle passe une convention avec les postes pour exploiter un réseau exclusivement postal de Paris vers la Province. La première ligne postale intérieure est inaugurée le 10 juillet 1935 entre Paris et Bordeaux, et le montant de la surtaxe aérienne pour ce service est fixé à 2,50 francs.
Le chèque postal est assimilé à un chèque bancaire.
La carte mignonnette est acceptée au tarif de 0,25 le 30 octobre 1935. Il s'agit d'une carte illustrée, non commerciale, aux dimensions inférieures au minima imposé aux cartes postales, et portant 5 mots au plus.

1936                                                       
Robert Jardillier devient le ministre des PTT du Front populaire entre le 4 juin 1936 et le 22 juin 1937.
Installation, à titre d'essai, dans quelques bureaux de poste parisiens, de vitrines d'expositions des figurines en service.
Après modification du montant des surtaxes aériennes en vigueur le 28 mai 1936, le service des lignes Air Bleu est interrompu le 1er août 1936 pour des raisons financières.
Mermoz disparaît en mer avec son avion "La Croix du Sud" le 7 décembre 1936.
Les timbres préoblitérés peuvent être utilisés dans les relations internationales.

1937                                                       
Jean-Baptiste Lebas, l'ancien ministre du travail, initiateur des lois sur les congés payés, la semaine de 40 heures, les conventions collectives, prend la responsabilité des PTT du 22 juin 1937 au 17 janvier 1938.
Application d'un nouveau tarif général le 12 juillet 1937 (décret du 8 juillet 1937).
Constitution d'un nouveau réseau postal aérien "Air Bleu". Le premier vol a lieu le 7 juillet 1937 sur le parcours Le Bourget-Bordeaux-Mont de Marsan.
Le 31 août 1937, un décret-loi réorganise les chemins de fer et par contre-coup modifie les modalités annuelles de rémunération versée par la poste aux chemins de fer.
La surtaxe aérienne du courrier intérieur est officiellement supprimée le 1er septembre 1937.

1938                                                       
Fernand Gentin fait un passage rapide au ministère des PTT du 18 janvier au 12 mars 1938.
Léon Blum, lors de la constitution de son deuxième ministère, fait appel à Jean-Baptiste Lebas comme ministre des PTT du 13 mars au 9 avril 1938.
Jules Julien nommé ministre le 10 avril 1938 va porter ses efforts sur le développement de la radiodiffusion avant que celle-ci ne soit placée sous la responsabilité du président du Conseil en 1939.
Des cartes-lettres illustrées représentant des vues de la région Ile de France avec vignette valant affranchissement et représentant les armoiries de cette province sont mises en vente au prix de 90 centimes.
Le transport sans surtaxe du courrier pour l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Suisse est possible depuis le 1er juin 1938.
Les services ambulants qui fonctionnent dans les trains spéciaux de la "Malle des Indes" sont supprimés à partir du 11 octobre 1938.
Modification générale des tarifs postaux le 17 novembre 1938 (décret du 12 novembre 1938).
Au 31 décembre 1938, il existe 388 circuits de poste automobile rurale.

1939                                                       
Inauguration des nouveaux bâtiments du ministère des PTT au n° 20 de la rue de Ségur à Paris. Inauguration le 10 mai 1939 de la première ligne aérienne postale de nuit entre Paris et Bordeaux par Didier Daurat.
Le 1er avril 1939, application d'une nouvelle convention entre la Poste et la SNCF relative au service des colis postaux à domicile, valeur déclarée, remboursement, intérêt à la livraison par exprès et encombrant.
Le 1er décembre 1939 (décret du 16 novembre 1939), la taxe de la lettre de base passe la barre symbolique du franc.

1940                                                       
Les Transmissions viennent s'adjoindre au ministère des Postes, Télégraphes et Téléphones. Jules Julien est confirmé ministre du 21 mars au 16 juin 1940.
Ludovic-Oscar Frossard, déjà plusieurs fois ministre depuis 1935, remplace Jules Julien pendant une dizaine de jours, avant de laisser la place à André Louis Février comme ministre des Transmissions du Gouvernement Pétain le 27 juin 1940.
André Louis Février, opposé à l'armistice, se retire le 12 juillet 1940.
Pétain appelle alors François Pietri au ministère des Communications avant de le nommer Ambassadeur en Espagne.
Major de l'Ecole Polytechnique, Jean Berthelot assume les fonctions de secrétaire d'Etat aux Communications du 6 septembre 1940 au 18 avril 1942.

1941                                                       
La distribution postale du dimanche est supprimée à partir du 3 août.
Constitution d'une dualité de commandement, avec les postes d'un côté, les télécommunications de l'autre.
Affiliation des CCP aux chambres de compensation des banques.

1942                                                       
Changement de tarif général le 5 janvier 1942 (loi du 23 décembre 1941).
Robert Gibrat, Polytechnicien, est le nouveau secrétaire d'Etat aux Communications du 18 avril au 18 novembre 1942.
Fixation d'un taxe annuelle de 50 francs, pour l'abonnement, à dater du 1er octobre 1942, aux émissions de timbres-poste.

1943                                                       
Le Comité français de libération nationale à Alger, nomme René Mayer, le 7 juin 1943, Commissaire aux Communications et à la Marine Marchande, puis Commissaire aux Communications et aux Transports du 9 novembre 1943 au 9 septembre 1944.
Au 1er octobre 1943, réduction annuelle de la taxe aux émissions des timbres-poste pour la 1ère catégorie d'abonnement.

1944                                                       
André Laurent, journaliste, est choisi le 10 septembre 1944 par De Gaulle pour être son ministre des PTT.

1945                                                       
Le 1er mars 1945, mise en application de nouveaux tarifs, selon le décret du 22 février 1945. La lettre arrive à la barre des 2 francs.
Eugène Thomas commence le 27 juin 1945 une longue carrière de ministre des PTT plusieurs fois interrompue.
Depuis le 11 août 1945, les agents des PTT sont autorisés à faire partie d'associations philatéliques.
Après la Libération, les PTT et Air France, à laquelle Air Bleu avait été rattaché, créèrent le Centre d'Exploitation Postal Métro-politain. Didier Daurat est nommé directeur du C.E.P.M. Reprise du service postal de nuit entre Paris et Bordeaux le 26 octobre 1945.

1946                                                       
Changement général des tarifs postaux le 1er janvier 1946. La lettre est désormais taxée à 3 francs.
Jean Letourneau est ministre des PTT le 26 janvier 1946. Eugène Thomas le remplace le 16 décembre 1946.
Inauguration du Musée postal, dans l'hôtel de Choiseul-Praslin, rue Saint-Romain à Paris.
Ouverture du premier guichet philatélique à la Recette Principale de Paris, avec mise en service d'un cachet spécial "Paris RP Philatélie".
Extension le 12 décembre 1946, à titre facultatif, aux figurines de la série courante, de l'abonnement aux timbres-poste.
Une réforme du service des colis postaux est intervenue le 1er janvier 1946 pour éviter la concurrence entre les paquets-poste et les petits colis traités par la SNCF.

1947                                                       
Le changement de tarif général du 1er janvier 1947 , suite au décret du 26 décembre 1947 devient le plus rapide de l'histoire de la poste. La lettre est passée à 5 francs, mais de nouvelles dispositions sont adoptées dès le lendemain 2 janvier 1947, et le tarif de la lettre est alors redescendu à 4,50 francs.
Par décret du 12 mars 1947, cessation de validité du timbre-poste, type "République rouge", à 5 francs, conventionnellement fixé à 4,50 francs.
Félix Gouin, ancien président du Gouvernement provisoire après la démission du Général de Gaulle, est chargé par Ramadier d'être son délégué pour les PTT le 6 février 1947.
Nouvelle révision générale des tarifs postaux le 1er mars 1947 (décret du 27 février 1947).
Eugène Thomas lui succède le 9 mai 1947. Le 27 octobre 1947, il est officiellement secrétaire d'Etat auprès de la présidence du Conseil, chargé des PTT.
Le tarif de la lettre simple passe à 6 francs et la carte postale ordinaire ou illustrée à 5 francs, lors du changement de tarif général mis en vigueur le 8 juillet 1947.

1948                                                       
Eugène Thomas est successivement le secrétaire d'Etat des PTT dans les cabinets de André Marie, Robert Schuman, et Henri Queuille.
Une nouvelle barrière symbolique est franchie avec la taxe qui est portée à 10 francs pour le port d'une lettre simple, en application du nouveau tarif général du 21 septembre 1948 (décret du 16 septembre 1948).

1949                                                       
Eugène Thomas redevient ministre à part entière du 28 octobre 1949 au 7 février 1950, dans le cabinet de Georges Bidault.
Augmentation de 50% de la taxe sur la lettre qui passe donc à 15 francs, avec le tarif général du 6 janvier 1949 (décret du 31 décembre 1948).

1950                                                       
Charles Brune remplace Eugène Thomas comme ministre des PTT du 7 février 1950 au 11 août 1951.

1951                                                       
Le 11 août 1951, Joseph Laniel est ministre des PTT. Il est remplacé par Roger Duchet le 4 octobre de la même année.
Les nouveaux tarifs du 8 décembre 1951 ne modifient pas le port de la lettre simple jusqu'à 20 grammes, mais augmentent très sensiblement les taxes pour les lettres pesantes.

1952                                                       
Des essais d'utilisation de la 2 CV Citroën pour la distribution postale en milieu rural sont effectués le 5 février 1952 à Saverne dans le Bas-Rhin. C'est le début de la longue épopée des 2 CV et des 4 CV à la poste, petits véhicules plus stables et plus faciles d'entretien que les voitures utilisées jusqu'ici.

1953                                                       
La première machine à trier le courrier est utilisée à Bordeaux.
Pierre Ferri, ministre des PTT du 28 juin 1953 au 19 juin 1954.
Grève importante des PTT pendant le mois d'août. La Chambre de commerce d'Orléans met en place un service d'acheminement du courrier commercial et industriel, et imprime des vignettes spéciales à cet effet.
Création de l'Ordre du Mérite postal.

1954                                                       
Un arrêté du 9 avril, applicable au 1er janvier 1955, indique les dispositions relatives aux limites de poids et de dimensions des divers objets de correspondance. La dimension minimale des enveloppes est portée à 10 cm x 7 cm.
André Bardon devient secrétaire d'Etat aux Travaux Publics, aux Transports et au Tourisme, chargé des PTT du 19 juin 1954 au 22 février 1955.
Développement de la politique de mécanisation du service des guichets avec des machines destinées à l'affranchissement des objets ordinaires, chargés et recommandés. Les machines délivrent automatiquement une vignette d'affranchissement

1955                                                       
Edouard Bonnefous, fils de l'ancien ministre des PTT Georges Bonnefous, est à son tour ministre du 23 février 1955 au 1er février 1956.

1956                                                       
Retour d'Eugène Thomas comme secrétaire d'Etat des PTT du 1er février 1956 au 13 juin 1957.

1957                                                       
Les facteurs deviennent officiellement des préposés.
Le premier ambulant routier est en action entre Montpellier et Narbonne le 2 mai 1957 pour le tri du courrier des Pyrénées-Orientales. Il sera supprimé le 21 octobre 1968.
Les tarifs postaux qui n'avaient pas été modifiés depuis 1951, subissent une forte augmentation le 1er juillet 1957 (décret du 26 juin 1957), et la lettre passe alors la barre des 20 francs.
Eugène Thomas poursuit sa carrière comme secrétaire d'Etat aux PTT du 17 juin au 6 novembre, puis du 11 novembre 1957 au 14 mai 1958.
Le 9 juin 1958, le Général de Gaulle fait de nouveau appel à ce ministre expérimenté, fonction qu'il occupera jusqu'au 8 janvier 1859.

1959                                                       
La taxe de la lettre simple atteint son apogée le 6 janvier 1959 (décret du 2 janvier 1959), avec 25 francs.
Le Centre d'Exploitation Postale (C.E.P) remplace le C.E.P.M créé en 1945.
Bernard Cornut-Gentille est chargé du ministère des PTT entre le 8 janvier 1959 et le 5 février 1960.
Afin de permettre aux usagers d'être constamment informés des différentes flammes d'oblitération utilisées dans les bureaux, il est décidé le 2 juin 1859, de procéder à l'affichage, dans les halls d'attente des bureaux de poste, des empreintes des flammes en service.

1960                                                       
Mise en circulation du nouveau franc le 1er janvier 1960, suite à l'ordonnance du 27 décembre 1958.
Michel Maurice-Bokanowski, fils de l'ancien ministre des PTT, prend la responsabilité du premier ministère des Postes et Télécommunications entre le 5 février 1960 et la 14 avril 1962.
A compter du 1er juin 1906, les attributions dévolues aux recettes auxiliaires urbaines et rurales deviennent identiques à celles des agences postales.

1961                                                       
Mise en service d'un premier ordinateur au centre de chèques postaux de Rouen.
Des bureaux "muets", comprenant un distributeur automatique de timbres-poste, une boîte aux lettres, un téléphone et, pour certains d'entre-eux un échangeur automatique de monnaie, sont installés dans les endroits les plus éloignés des bureaux de poste.

1962                                                       
La couleur jaune est homologuée pour la peinture des boîtes installées sur la voie publique.
Introduction du CEDEX et du logotype à l'oiseau bleu.
Jacques Marette est ministre des Postes et des Télécommunications du 15 avril 1962 au 1er avril 1967.

1963                                                       
Suppression officielle le 1er janvier 1963 du service des colis postaux.
Après Paris R.P, Paris 41, Marseille et Strasbourg, mise en service d'un timbre à date spécial "Bordeaux RP Philatélie".

1964                                                       
Le centre de chèques postaux de Paris gère son 2 millionièmes compte postal.
Fin officielle du service de la poste pneumatique à Marseille le 1er mars 1964.
Premier tarif général faisant référence aux nouveaux francs le 19 mai 1964 (décret du 14 mai 1964). Le port de la lettre simple est redescendu à 0,25 f.
Lancement de la codification postale.

1965                                                       
Application d'un nouveau tarif général le 18 janvier 1965 (décret du 12 janvier 1965). La lettre est à 30 centimes, alors que la carte postale est à 25 centimes.
Les cachets à date comporte désormais le numéro minéralogique du département. Le code postal est à deux chiffres.
Le traitement automatique du courrier est désormais effectué par une machine dite "redresseuse oblitérante automatique".

1966                                                       
Le Musée Postal, établissement public à caractère administratif, est placé sous l'autorité du Ministre des Postes et Télécommunications et administré par le directeur général des Postes assisté d'un Conseil de Gérance.
Afin de supprimer la diversité des empreintes des différentes catégories d'établissement postaux, il est décidé, le 9 novembre 1966, de doter les établissements secondaires de griffes, de timbres à date et de cachets de poste comptable identiques à ceux des établissements de plein exercice. Cette mesure ne sera réalisée en fait que très progressivement.

1967                                                       
Georges Pompidou confie à Yves Guéna le ministère des Postes et des Télécommunications du 7 mai 1967 au 14 mai 1968.

1968                                                       
Création du service CIDEX, courrier individuel à distribution exceptionnelle pour les particuliers, par opposition au CEDEX qui est réservé au courrier d'entreprise.
Après avoir été le ministre de l'information du 31 mai au 10 juillet 1968, Yves Guéna avait été remplacé par André Bettancourt aux PTT. Il reviendra au ministère des Postes et Télécommunications du 12 juillet 1968 au 20 juin 1969.
Une "boule de Moulins", vestige de la guerre de 1870 est découverte lors d'une opération de dragage de la Seine à Saint-Wandrille en Seine-Maritime, le 6 août 1968.

1969                                                       
Réforme postale le 13 janvier 1969 (décret du 6 janvier 1969), avec la naissance du courrier, individuel ou en nombre, à deux vitesses avec des tarifs pour plis urgents et non urgents.
Installation du premier bureau de poste entièrement automatisé dans un grand magasin de Montgeron en juin 1969.
Chaban-Delmas donne à Robert Galley le ministère des Postes et Télécommunications qu'il conser-vera durablement du 22 juin 1969 au 5 juillet 1972.

1970                                                       
Modification des taxes des services postaux du régime international (décret du 6 janvier 1970).
Nouveau taux de surtaxes aériennes applicables dans toutes les relations postales et taxes applicables aux aérodromes (décret du 8 janvier 1970).
La taxe applicable à l'aérogramme, créé par décret du 27 mai 1969, est fixée à 1,15 f. au départ de la France métropolitaine, de la Guadeloupe, de la Guyane française et de la Martinique, et à 60 francs C.F.A au départ de la Réunion.
Tarif réduit applicable, sur l'autorisation de l'administration, aux expéditeurs déposant plus de 10.000 objets contre rembou-rsement par an (arrêté du 9 juin 1970).
L'imprimerie des timbres-poste quitte Paris pour s'installer à Périgueux, dont le Maire est l'ancien ministre Yves Guéna.
Décret du 23 décembre 1970 portant réaménagement des taxes des services postaux et financiers, et de taxes postales du régime international.
L'administration des postes et télécommunications est autorisée à effectuer la distribution d'imprimés "sans adresse" moyennant une redevance fixée contractuellement.

1971                                                       
Le tarif du 4 janvier 1971 fixe respectivement à 50 centimes et 30 centimes, le port de la lettre simple urgente et non urgente.
Réaménagement des taxes des services postaux et financiers du régime international, et modification du taux des surtaxes aériennes (décret du 29 juillet 1971).

1972                                                       
Les femmes ont accès à tous les concours ouverts aux PTT.
Hubert Germain est le nouveau ministre des Postes et des Télécommunications entre le 6 juillet 1972 et le 27 février 1974. Très attaché au service public , il refuse leur transformation en entreprise industrielle et commerciale. Mais son action ne lui permet pas d'éviter une grève des postiers pendant l'automne 1972.
Distinction officielle entre des objets postaux normalisés et non normalisés. Cette dernière catégorie n'implique pas un refus d'admission, mais un traitement non automatisé donc plus long.
Le 23 mai 1972, lancement par le Ministre Robert Galley du code postal à cinq chiffres pour améliorer le tri automatique des correspondances (circulaire au bulletin officiel des postes émise le 23 mars 1972).
Mise en place à titre expérimental d'un système de transmission des correspondances, adapté à la demande des expéditeurs, afin de garantir les délais d'acheminement pour les envois qui sont réguliers et périodiques, dénommé Postadex.
Suppression de la franchise militaire.

1973                                                       
Inauguration du nouveau Musée de la Poste, maison de la philatélie, au 34 du boulevard Vaugirard à Paris par le ministre Hubert Germain.
Mise en place dans certaines villes, d'un service de distribution des correspondances par porteur spécial, dans un délai garanti, dénommé Villexpress.

1974                                                       
La Cour d'Appel de Rouen confirme l'Administration des Postes, c'est à dire l'Etat comme propriétaire des lettres trouvées dans la "boule de Moulins" dite de Saint-Wandrille. Une partie de la correspondance a été déposée au Musée de la Poste, l'autre partie a été remise aux familles des destinataires.
Jean Royer fera un passage éphémère au ministère du 1er mars au 11 avril 1974. Il démissionne pour pouvoir se présenter à l'élection de la présidence de la République. C'est Hubert Germain qui assure l'intérim entre le 11 avril et le 27 mai 1974.
Jacques Chirac, premier ministre, fait appel à Pierre Lelong le 8 juin 1974 comme secrétaire d'Etat, mais un important malaise traverse alors les PTT et en automne une grève importante paralyse le trafic postal.
La taxe pour la lettre simple est portée respectivement à 80 et 60 centimes, pour les plis urgents et non urgents, à la suite de la modification des tarifs intervenues le 16 septembre 1974 (décret du 13 septembre 1974).

1975                                                       
Il est fait appel à Aymar Achille-Fould le 31 janvier 1975 pour renouer le dialogue avec le personnel des postes.
Etude sur le choix des futurs centres téléphoniques.
Création d'un service de cartes internationales de paiement garanti dénommé "Postchèque", à compter du 5 mai 1975.
Le service de la distribution du courrier l'après-midi disparaît.
Désengagement progressif du transport ferroviaire postal sur les réseaux secondaires.

1976                                                       
Norbert Segard est Secrétaire d'Etat aux Postes et Télécommunications du 12 janvier 1976 au 5 novembre 1980. Il deviendra le "père de la télématique française" et le créateur d'un réseau téléphonique digne d'une société moderne.
Changement des tarifs postaux le 2 août 1976.

1977                                                       
Décision de création de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications.
Création le 16 mai 1977 (décret paru le 27 juillet 1976) de quatre taux de garantie pour les objets recommandés.

1978                                                       
Nouveaux tarifs postaux le 15 mai 1978 (Instruction du 3 mai 1978).
Par instruction du 5 juin 1978, il est décidé que les étiquettes gommées ou adhésives des machines à affranchir de particulier devront être de couleur jaune au lieu du mauve précédemment utilisé.

1979                                                       
Décret le 31 mai 1979 relatif aux taxes applicables aux journaux et écrits périodiques dans le régime intérieur.
Mise en vigueur d'un nouveau tarif postal général le 15 octobre 1979 (décret du 28 septembre 1979).
La taxe applicable à l'aérogramme est fixée à 2,10 f. au départ de la France métropolitaine et des départements français d'outre-mer.
Le prix de vente des cartes postales et des cartes pneumatiques est fixé à 0,10 f. en sus de la taxe d'affranchissement (arrêté du 15 octobre 1971).
Pour revaloriser le réseau rural, certains bureaux assurent une fonction de relais pour d'autres services publics (vente de vignettes automobiles, timbres fiscaux, etc.). Ce rôle a été officialisé par décret du 16 octobre 1979.
Des dispositions réglementaires prévoient que les logements individuels ou collectifs doivent être obligatoirement équipés de boîtes à lettres normalisées permettant la distribution des grosses lettres, journaux ainsi que de la plupart des paquets.
Révision du classement général des établissements postaux, télégra-phiques et téléphoniques sur la base du trafic écoulé en 1978.
En septembre, création d'une fédération nationale des usagers de la poste (FNASSUP).

1980                                                       
Changement des tarifs postaux le 1er août 1980 (Instruction du 28 juillet 1980).
Pierre Ribes remplace Norbert Segard démissionnaire pour raisons de santé. Il exercera du 5 novembre 1980 au 13 mai 1981, date des nouvelles élections présidentielles.

1981                                                       
L'élection de François Mitterand à la présidence de la République, amène de nouveaux ministres. C'est le cas de Louis Mexandeau qui occupera les fonctions de ministre des Postes et Télécommunications entre le 22 mai 1981 et le 22 mars 1983.
Modification des tarifs postaux le 1er septembre 1981 (Instruction du 20 juillet 1981).
Mise en place de la facturation détaillée du téléphone.

1982                                                       
Changement des tarifs postaux le 1er juin 1982 (Instruction du 17 mai 1982).

1983                                                       
Louis Mexandeau est reconduit le 22 mars 1983 dans ses fonctions avec le titre de Ministre délégué auprès du premier ministre, chargé des Postes, Télégraphes et Téléphone.
Lancement d'un nouveau programme de bureaux de poste "pilote" de l'an 2.000.
Le port de la lettre simple passe la barre des 2 francs à la suite du changement des tarifs le 1er juin 1983 (Instruction du 13 mai 1983).
Des appareils téléphoniques utilisant la carte téléphone à mémoire Telecom fonctionnent depuis juin 1983 à Lyon.
156.000 machines à affranchir sont distribuées par trois sociétés agréées par les PTT.

1984                                                       
Réaménagement du service de distribution à délais garantis d'objets dont le destinataire réside dans la commune siège du bureau de dépôt : ce service est étendu à la région Ile de France, et le terme de Postadex local est remplacé par celui de Post-Express (arrêté du 16 janvier 1984).
Mise en service dans l'Isère, à titre d'essai, des premiers "Prêts à Poster" imprimés sur papier jaune et sans valeur faciale.
Fin du service public pneumatique à Paris le 30 mars 1984.
Nouvelles taxes applicables aux journaux et écrits périodiques (décret du 1er juin 1984).
Modification générale des tarifs postaux le 2 juillet 1984 (décret du 21 juin 1984).
La taxe applicable à l'aérogramme est désormais fixée à 3,50 f.
Le prix de vente des cartes postales est fixé à 0,30 f. en sus de la taxe d'affranchissement.
Le premier TGV postal est sur les rails le 1er octobre 1984 sur le parcours Paris-Charolais-Lyon-Montrochet.

1985                                                       
Réaménagement des taxes des services postaux du régime intérieur (arrêté du 22 janvier 1985).
Extension, à titre expérimental, du service Post-Express aux relations à l'intérieur du département de Maine-et-Loire (arrêté du 22 février 1985).
Modification des taxes applicables aux journaux et écrits périodiques (décret du 25 juin 1985).
Le 22 octobre, la France bascule sur une nouvelle numérotation téléphonique à 8 chiffres.
La Poste décide le 17 septembre 1985 de créer une filiale pour proposer aux entreprises et aux particuliers un service moderne de messagerie accélérée : EMS Chronoposte.
La télécarte à puces est vendue à 2 millions d'exemplaires pour sa première année de mise en vente.
Arrêté le 24 juillet 1985 relatif à la circulation par la poste, avec dispense d'affranchissement, des plis concernant la législation de sécurité sociale du régime des marins du commerce, de la pêche et de la plaisance.
Le 1er août 1985, application de nouveaux tarifs (Décret du 29 juillet 1985).
Expérimentation le 16 décembre 1985 de "Postelec" en Bretagne, service permettant d'aviser par téléphone le destinataire d'un pli au bureau de poste, et de choisir le mode de distribution.

1986                                                       
Création du service d'attestation de dépôt et du service d'attestation de distribution (arrêté du 29 janvier 1986).
Alain Madelin, ministre de l'Industrie, des Postes et Télécommunications, et Tourisme le 20 mars 1986, se fait assister de Gérard Longuet comme sous-secrétaire d'Etat jusqu'au 19 août 1986, date à laquelle ce dernier est promu au titre de Ministre délégué auprès d'Alain Madelin.
Le dernier circuit de poste automobile rurale (P.A.R) encore en service dans le Vaucluse est définitivement supprimé.
Le 1er avril 1986, suppression de la dispense d'affranchissement des plis expédiés par les organismes de sécurité sociale.
Arrêté le 26 mai 1986 relatif à l'automatisation de fichiers d'usagers destinés à la gestion de la distribution postale et à l'information des usagers, dans les bureaux de Granville (Manche) et de Sézanne (Marne).
Emission du timbre A au type Liberté le 1er août 1986 ayant pour valeur 1,90 francs.
Changement général des tarifs postaux le 1er août 1986 (décret du 29 juillet 1986).

1987                                                       
Modification des taxes applicables aux journaux et écrits périodiques (décret du 30 mai 1987).
Mise en place d'un nouveau procédé d'affranchissement caractérisé par l'apposition, à l'aide de moyens informatique, du lieu et de la date du dépôt.
Création de la filiale Securipost.
Arrêté le 30 juillet 1987 fixant les conditions de généralisation de l'expérience du paquet départemental à délai garanti.
Nouveau tarif postal général le 1er août 1987 (décret du 30 juillet 1987).

1988                                                       
A partir du 1er janvier 1988, la direction générale des Télécom-munications prend le nom de marque de France Telecom.
Depuis le 22 mai, Paul Quilès est devenu le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Espace.
La Poste met au service du public, en métropole et dans les départements d'outre-mer, près de 17.200 points d'accueil, dont 9.800 recettes de plein exercice, 1.100 guichets annexes, 3.000 recettes rurales.
Suppression des timbres-taxe par instruction du 22 juin 1988.
Nouveau tarif postal général le 16 août 1988 (décret du 10 août 1988).
La taxe de recommandation ne comprend plus que 3 taux de garantie au lieu de quatre.

1989                                                       
Création de Colissimo qui est un paquet national avec délai de livraison garanti.
Le Service National des Timbres-Poste et de la Philatélie (SNTP) est créé par décret du 18 mai 1989. Ce service regroupe l'imprimerie (ITVF), le bureau des oblitérations temporaires (BOP), le service d'ingéniérie et de vente des timbres-poste (ITVF), et le service philatélique de la rue F.Bonvin (SPP).

1990                                                       
Arrêté du 12 avril 1990 portant création d'un service d'acheminement aérien économique (SAL).

1991                                                       
Depuis le 1er janvier 1991, La Poste, comme France Telecom, est une entreprise. Elle devient un exploitant autonome de droit public. Elle n'est plus une Administration, bien que son personnel reste avec son statut de fonctionnaire.
Arrêté du 28 janvier 1991 approuvant la convention constitutive du groupement d'intérêt public dénommé Gestion des activités sociales de la Poste et de France Télécom.
Création de la Société d'exploitation Aéropostale, laquelle utilise des avions Boeing qui transportent des passagers le jour et, après enlèvement des sièges, du courrier la nuit.
Jean-Marie Rausch, est ministre délégué aux Postes et Télécommunications du 16 mai 1991 au 2 avril 1992.
Les 22 directions régionales de La Poste sont remplacées par une nouvelle organisation qui repose désormais sur 8 délégations territoriales : Ile de France, Nord-Ouest, Ouest, Est, Midi-Atlantique, Centre-Massif Central, Bourgogne Rhône-Alpes, Méditerranée.
Mise en service du "Distingo", enveloppe préaffranchie, prépesée, bénéficiant d'un traitement particulier sécurisé et d'une distribution à l'étage.
Modification des tarifs applicables aux journaux et écrits périodiques, par décret du 3 octobre 1991.
Aménagement dans les tarifs postaux et financiers du régime intérieur par décret du 17 octobre 1991.

1992                                                       
Emile Zuccarelli devient ministre des Postes et des Télécom-munications du 2 avril 1992 au 28 mars 1993.
Médiapost fusionne avec Polymédias en janvier 1992, pour constituer une filiale chargée de publicité et de Marketing direct.

1993                                                       
Par décret du 8 janvier 1993, modifications dans les tarifs applicables aux journaux et écrits périodiques à compter du 12 janvier 1993.
Gérard Longuet est ministre de l'Industrie, des Postes et des Télécommunications du 30 mars 1993 au 18 mai 1995.

1995                                                       
Les bureaux ambulants commémorent leur 150ème anniversaire, mais aussi leur suppression.
François Fillon est nommé ministre des Technologies de l'information et de la Poste du 18 mai au 7 novembre 1995.
Franck Borotra devient ministre de l'Industrie, des Postes et Télécommunications le 8 novembre 1995, avec François Fillon comme secrétaire d'Etat, chargé de la Poste et des Télécommunications.

1996                                                       
La franchise dont bénéficiait le courrier échangé par les fonctionnaires (chefs de services d'une administration de l'Etat, chefs de service d'un établissement public), et les courriers émanant des administrations financières adressés aux contribuables seront désormais affranchis. Le courrier adressé ou reçu par le Président de la République et par le Ministre des Postes, les correspondances adressées directement aux ministères et secrétaires d'Etat et à certains fonctionnaires et magistrats bénéficient encore de la franchise.
La poste modifie ses tarifs le 18 mars 1996.
50ème anniversaire du Musée de la Poste à Paris.
La Poste amplifie sa gamme de prêts à poster, avec enveloppes.

1999                                                       
En janvier 1999, le succès du passage à l'Euro et le 2 janvier La Poste sort le 1er timbre à double affichage (euros-francs).
En juin 1999, l''accès à Internet pour tous 1 000 cyberpostes sont inaugurées afin de favoriser l'accès au plus grand nombre à Internet